PROPRE


PROPRE
adj. des deux genres

Qui appartient exclusivement à une personne ou à une chose. C’est son propre fils. Il y a mis son propre bien. Ses propres amis étaient contre lui. Il n’entend pas ses propres affaires, ses propres intérêts. Je l’ai vu de mes propres yeux. Je l’ai entendu de mes propres oreilles. Je le sais par ma propre expérience. écrire de sa propre main. Remettre quelque chose à quelqu’un en mains propres. Il a fait cela de son propre mouvement. On ne peut être juge dans sa propre cause. La poésie a son charme propre. La prose a une cadence qui lui est propre. J’en fais mon affaire propre. Dans cette dernière phrase, il est employé par une sorte de redondance pour donner plus d’énergie à la phrase.

En termes de Grammaire, Nom propre, Nom qui ne convient qu’à une seule personne ou à une seule chose; il est opposé à Nom commun. Les noms de famille, de pays, de fleuves, de montagnes, etc., comme Buffon, Paris, la Seine, les Alpes, etc., sont des noms propres.

Le sens, la signification propre d’un mot, Le sens réel d’un mot, à la différence du Sens figuré, Celui qu’un mot ne reçoit que par métaphore. Dans le sens propre, ce mot signifie telle chose et dans le sens figuré telle autre. On dit aussi absolument et substantivement : Le propre. Le propre et le figuré. Prendre un mot au propre.

Le mot, l’expression, le terme propre, Le mot, l’expression, le terme qui seul rend exactement l’idée. Il s’est servi du mot propre. Trouver l’expression propre, le mot propre.

Cette langue n’a pas de mot propre, de terme propre pour désigner telle chose, Elle n’a pas de mot qui soit particulièrement destiné à désigner telle chose.

En termes d’Astronomie, Le mouvement propre d’un astre, Le mouvement réel d’un astre, par opposition au Mouvement apparent.

Amour-propre. Voyez ce mot à son rang alphabétique.

PROPRE signifie encore Même, exactement semblable. Il a dit cela en ces propres termes. C’est, en propres termes, ce qu’il a répondu. Je vous rapporte ses propres paroles.

PROPRE se dit des Personnes et signifie Qui a l’aptitude, les qualités, les talents nécessaires pour réussir en quelque chose. Propre à la guerre. Substantivement et familièrement, Un propre à rien.

Prov., Quand on est propre à tout, on n’est propre à rien ou, simplement, Propre à tout, propre à rien.

PROPRE se dit aussi des Choses et signifie Qui est convenable à quelqu’un ou à quelque chose. Rien n’est plus propre à les réunir que votre présence. Il n’a aucune des qualités propres au commandement.

Il signifie spécialement Qui peut servir, qui est d’usage à certaines choses. Ce bois est propre à la construction. Cette herbe est propre aux usages médicinaux. Le calme de la campagne est propre à calmer les nerveux.

Il s’emploie encore en parlant de Ce qui peut produire un effet fâcheux, nuisible. Ce remède n’est propre qu’à le rendre encore plus malade.

Il signifie quelquefois non seulement Convenable, mais encore Seul convenable. Le sable est le terrain propre de cette plante.

PROPRE signifie aussi Qui est bien nettoyé, bien lavé, bien tenu. Cet enfant est très propre, n’est pas propre. Avoir les mains propres. Mettre une chemise propre. être propre sur soi. Cette chambre, cet escalier n’est pas propre. Fig., Cette affaire n’est pas propre.

PROPRE s’emploie encore comme nom masculin et se dit de la Qualité particulière qui désigne un sujet et qui le distingue de tous les autres. C’est le propre de notre espèce de penser et de parler. Rire est le propre de l’homme.

Il se dit aussi de Ce qui convient particulièrement à chaque profession, à chaque caractère, à chaque âge, etc. Le propre de l’esprit scientifique est la curiosité et l’amour du vrai. C’est le propre des jeunes gens d’être entiers dans leurs jugements.

Il se dit encore de Ce qui appartient en particulier à quelqu’un. Posséder un bien en propre. Les religieux n’ont rien en propre.

Il se dit, en termes de Jurisprudence, des Biens qu’une personne tient de ses parents. Les propres paternels et maternels. Les propres du côté du père, du côté de la mère.

Propres anciens, Les biens immeubles qui étaient déjà des propres dans la main de celui à qui on succède. Propre naissant, Bien qui faisait partie des acquêts de celui dont on hérite.

PROPRE se dit également, par rapport à la communauté conjugale, des Biens du mari ou de la femme qui n’entrent pas en communauté. Cette femme demande le remplacement de ses propres, que son mari a aliénés.

En termes de Liturgie catholique, Propre du temps, Série des offices spéciaux pour les différents temps de l’année. Propre des saints, Série des offices spéciaux pour les différentes fêtes. Propre de certains diocèses, Série des offices spéciaux pour certains lieux. Le propre du diocèse.

PROPRE s’emploie encore comme nom masculin dans l’expression ironique et familière : C’est du propre, dont on se sert pour donner son sentiment sur une chose malpropre matériellement ou figurément.

L'Academie francaise. 1935.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • propre — [ prɔpr ] adj. et n. m. • 1090; lat. proprius I ♦ Adj. A ♦ (Idée d appartenance ⇒ propriété) 1 ♦ (Après le nom) Qui appartient d une manière exclusive ou particulière à une personne, une chose, un groupe. ⇒ distinctif, exclusif, personnel. Avoir… …   Encyclopédie Universelle

  • propre — PROPRE. adj. de tout genre. Qui appartient à quelqu un a l exclusion de tout autre. C est son propre fils. je donnerois de mon propre sang. c est sa propre substance. son propre bien y est demeuré. ses propres amis estoient contre luy. il n… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • propre — Propre, com. C est ce qui appartient à un seul par divis. Selon ce on dit, Le nom propre par imposition de quelque chose, et la qualité propre (qu on dit autrement proprieté) de chaque chose, Nomen impositione proprium, Qualitas rei cuiusque… …   Thresor de la langue françoyse

  • Propre — (fr.), 1) eigen, eigenthümlich; 2) reinlich, nett; daher Propreté, Reinlichkeit, Sauberkeit …   Pierer's Universal-Lexikon

  • Propre — (franz., spr. proppr), eigen, eigentümlich; dann auch soviel wie sauber, anständig, ordentlich …   Meyers Großes Konversations-Lexikon

  • Propre — (frz., spr. propr), eigen, eigentümlich; reinlich, nett; Propretät (propreté), Sauberkeit, Nettigkeit. Propregut, s.v.w. Einhandsgut (s.d.). Proprehandel, Handel für eigene Rechnung, im Gegensatz von Komissionshandel …   Kleines Konversations-Lexikon

  • propre — obs. form of proper a. and v …   Useful english dictionary

  • PROPRE — adj. des deux genres Qui appartient à quelqu un, exclusivement à tout autre. C est son propre fils. C est sa propre substance. Il y a mis, il y a mangé son propre bien. Ses propres amis étaient contre lui. Il n entend pas ses propres affaires,… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • propre — (pro pr ) adj. 1°   Qui appartient exclusivement à une personne, à une chose (en ce sens il se met d ordinaire avant son substantif). •   Et de quel front, seigneur, prend il une couronne, S il ne peut disposer de sa propre personne ?, CORN.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • Propre — Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom. Sur les autres projets Wikimedia : « Propre », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Propreté Le propre liturgique Le propre chez… …   Wikipédia en Français